Valorisation du patrimoine

Parmi les axes de création que l’on retrouve dans les projets portés par Indiscernable, une importance particulière est accordée à la valorisation du patrimoine par le biais de la danse.
Avec ces créations de valorisation du patrimoine, les déplacements spatiaux et les mouvements dansés sont pensés en amont en fonction du lieu à valoriser, de ce qui s’en dégage architecturalement, de son organisation spatiale, mais aussi de son histoire. Tous les éléments sont pris en compte, pour créer une sorte de témoignage dansé de ce que peut raconter un lieu. C’est un moyen pour faire vivre les lieux patrimoniaux différemment.
Ainsi, la danse offre un nouveau regard sur le patrimoine, et le patrimoine incite à renouveler sans cesse l’appréhension de la création chorégraphique.

La valorisation du patrimoine peut se faire par le biais de créations de différentes natures.

DIMENSIONS est une création déambulatoire, avec deux danseuses et un saxophoniste. Afin de valoriser au mieux les lieux qui l’accueillent, cette création est adaptable. Les artistes prennent en compte les spécificités des lieux, leur histoire, leur architecture…
Retrouvez plus d’informations sur la création sur cette page.

La valorisation du patrimoine peut aussi se faire par le film de danse, qui par l’association de la chorégraphie et la réalisation filmique, offre une autre façon de percevoir un lieu.

OYA est un film de danse qui prend en compte un lieu spécifique dans sa création.

Avec des créations chorégraphiques données en live, les danseurs occupent l’espace et le mettent en valeur par leurs mouvements, leurs déplacements, leurs intentions.

Galerie Chorégraphie Live MAEB

Chorégraphie du film A place in space adapté pour la Maison de l’Architecture.

Galerie Chorégraphie Live MAEB

Chorégraphie du film A place in space adapté pour la Maison de l’Architecture.

Création pour la mise en valeur du miroir d’eau (Lorient).

Galerie Film OYA

Château des Pères, lieu de tournage de OYA.

Galerie Film OYA

Château des Pères, lieu de tournage de OYA.

Photographies : Emilie Guilland